Formations pour le personnel pénitentiaire

  • 01 Jan 0001 00:00
Le personnel pénitentiaire est de plus en plus souvent confronté à des agressions verbales et physiques des détenus.

Ceci mène à un sentiment d’insécurité chez le personnel pénitentiaire, qui a déjà mené à maintes reprises à des troubles sociaux. Le sentiment d’insécurité est d’ailleurs stimulé à cause du nombre d’accidents de travail causés par l’agression. Voilà pourquoi le Service public général de la Justice (SPF) travaille à l’implémentation d’une stratégie de gestion de l’agression efficace. Ceci devra soutenir le personnel pénitentiaire dans l’exercice de ses tâches journalières sur le lieu de travail. Une formation soutenue sur le maniement des conflits et l’agression forme un des volets de la politique sur le contrôle de gestion et de maîtrise de l’agression. A cet effet, l’SPF de la Justice a fait appel à G4S. Ci-dessous, vous trouverez un aperçu des diverses formations sur mesure que G4S a donné au personnel pénitentiaire.


Formation sur la gestion de l’agression tenue à la prison de Forest

Pendant cette formation de deux jours, nous avons d’abord abordé des sujets théoriques telle que la déontologie, l’assertivité, la confiance en soi, la gestion des émotions et la distance politique. Ensuite, nous sommes passés aux exercices pratiques en utilisant des techniques de communication verbales et non-verbales et à l’approche du détenu. Dans la seconde partie de la formation, nous avons dispensé des techniques de self-défense, des techniques d’intervention ainsi que la réglementation qui entoure ces diverses techniques.


Techniques d’auto-défense et d’intervention au PCBO “De Bres”

Nous avons proposé plusieurs modules “techniques de défense et d’intervention“ à des groupes de +/- 15 agents pénitentiaires dans le cadre de leur formation de base. La formation avait pour but de confronter le personnel à des modèles de gestion de conflits et d’agression. Le but était d’apprendre des attitudes non-provocantes qui permettent de se protéger contre d’éventuelles agressions et de s’initier à certaines techniques de self-défense et d’interventions ainsi qu’une technique qui permet d’immobiliser d’éventuels individus récalcitrants avec des exercices.


Gestion de conflits et/ou d’agressions à l’attention des assistants pénitentiaires et des chefs de quartier

Cette formation de trois jours sur la gestion de conflits et de l’agression avait pour but de donner au personnel l’assistance nécessaire pour éviter les conflits et l’escalade de ceux-ci. Le premier jour avait été attribué au modèle de gestion de conflits. Le second, nous avons expliqué le lien avec la multi culturalité et nous avons travaillé autour du thème de la coordination des interventions. Le troisième jour, le personnel s’est exercé sur les techniques d’auto-défense et des techniques d’intervention.


Formation pour les entraîneurs internes sur les techniques de gestion de conflits et d’agression pour le personnel pénitentiaire

Il y a +/- 5500 membres du personnel pénitentiaire à former dans les prisons belges. A cet effet, chaque prison doit avoir minimum deux formateurs internes qui devraient pouvoir mener à bien cette tâche. L’objectif de G4S est de former ces formateurs internes sur le plan du contenu (en matière de techniques de gestion de conflits et d’agression, y compris les techniques d’auto défense et d’intervention.) et aussi au niveau didactique afin qu’ils puissent transmettre leurs connaissances à leurs collègues. La formation qui dure 20 jours est donnée dans un ensemble intégré de telle façon que les aspects sur la connaissance, la communication, les techniques physiques et l’approche didactique soient des modules faisant partie de la formation. Les progrès des participants sont évalués régulièrement et en fin de formation, une évaluation globale est réalisée.


Manipulation des techniques de gestion de conflits et d’agressions pour les cadres de surveillance à Bruges et à Lantin

Les membres du personnel de la division « exécution des mesures de sécurité individuelles spéciales » doivent être en état de gérer des situations potentiellement dangereuses dans le cadre légal et déontologique. On attend d’eux qu’ils optimalisent la sécurité. Cela commence par le maintien de la sécurité dynamique au niveau du service. En plus, il faut pouvoir éviter les conflits mais aussi en empêcher l’escalade. Dans le cas où la prévention n’est pas suffisante et qu’une intervention physique est nécessaire, le personnel doit être en état d’appliquer les techniques d’intervention nécessaires. Il est important de prévoir un suivi après l’intervention. La formation sur les techniques de gestion de conflits et d’agression, donnée aux cadres de surveillance des quartiers de haute sécurité, ont pour but d’apprendre à analyser des situations de conflits (potentielles), à évaluer les modalités d’interventions et à appliquer des moyens de contrainte de façon progressive (en tenant compte du principe de la proportionnalité). Il est évident que cette formation est axée sur la gestion de conflits et sur la maîtrise des agressions. 
^